RGPD : le rôle fondamental des processus

L’année 2018 est marquée par l’application au 25 mai du RGPD. Ce règlement de protection des données personnelles implique un remaniement et une maîtrise de l’organisation des entreprises dans toute la communauté européenne.

Qu’est ce que le RGPD ?

Le RGPD, ou Règlement Européen pour la Protection des Données a été publié en avril 2016 et prendra effet au 25 mai 2018. Il a pour vocation de permettre aux individus de connaître, comprendre et accepter l’usage qui est fait de leurs données personnelles. Les organisations devront désormais indiquer clairement pourquoi et comment les données personnelles sont collectées, traitées et consultées. Elles devront également pouvoir démontrer à leurs clients et collaborateurs que ces données sont stockées de façon sécurisée. Les conséquences d’une non-conformité pouvant être lourdes, la mise en conformité au RGPD avant l’échéance 2018 est donc un enjeu primordial pour les organisations européennes.

RGPD : le rôle fondamental des processus

Pour maîtriser les problématiques de confidentialité des données, la première étape consiste à cartographier tous les processus métiers de l’organisation. Ceci permettra dans un second temps d’identifier où les données personnelles sont collectées et stockées.

Découvrez les tendances et pratiques des professionnels de la Qualité

Enfin, il sera alors possible de s’assurer que tous les processus de traitement des données sont sécurisés et conformes à la norme GDPR. La CNIL préconise une évaluation de l’impact de la protection des données (Data Protection Impact Assessment, DPIA) pour tous les processus qui traitent des données personnelles. Les étapes d’un DPIA sont les suivantes:

  • Décrire le processus de traitement des données personnelles
  • Prioriser les actions à mener
  • Évaluer les risques associés et identifier comment les traiter
  • Établir comment la conformité va être documentée et démontrée

Au-delà d’une mise en conformité au RGPD, cette politique de documentation permettra de s’assurer que les processus et procédures liées à la confidentialité des données sont accessibles et compréhensibles par tous. Dans la mesure où l’impact du RGPD est important, il est fondamental d’en faire une partie prenante du Système de Management de l’organisation plutôt que de le traiter comme un sujet ponctuel. Ceci permettra également d’identifier des synergies dans les processus de l’organisation, et mieux maîtriser les coûts associés à la mise en conformité.

Photo of author

L'équipe PYX4

À lire aussi...

PYX4 - Structurer la démarche processus : fonctions, rôles, activités et responsabilités
Structurer la mise en place de la démarche processus : fonctions, rôles, activités et responsabilités
Dans la mise en place d’une démarche processus, la prise en compte de la composante humaine est une étape clé pour la réussite du projet. ...
PYX4 : Digitalisation des processus : enjeux du secteur public
Digitalisation des processus : enjeux du secteur public
Dans un contexte où les attentes des citoyens et où les ressources publiques sont soumises à de plus en plus de contraintes, la digitalisation des ...
PYX4 - Différence entre procédure et processus
Processus et procédure : quelle différence ?
Processus ou procédure ? Dans la cartographie de processus, ces termes sont omniprésents. Souvent confondus, ils ont pourtant des significations distinctes. Ainsi, comprendre ce à ...
PYX4 - Exemples de cartographie des processus
Exemples de cartographie des processus
La cartographie de processus joue un rôle essentiel dans la visualisation, la compréhension et l’amélioration des opérations d’une organisation. En fonction de la structure ou ...