RGPD : le rôle fondamental des processus

Mis à jour le 18 novembre 2021

L’année 2018 est marquée par l’application au 25 mai du RGPD. Ce règlement de protection des données personnelles implique un remaniement et une maîtrise de l’organisation des entreprises dans toute la communauté européenne.

Qu’est ce que le RGPD ?

Le RGPD, ou Règlement Européen pour la Protection des Données a été publié en avril 2016 et prendra effet au 25 mai 2018. Il a pour vocation de permettre aux individus de connaître, comprendre et accepter l’usage qui est fait de leurs données personnelles. Les organisations devront désormais indiquer clairement pourquoi et comment les données personnelles sont collectées, traitées et consultées. Elles devront également pouvoir démontrer à leurs clients et collaborateurs que ces données sont stockées de façon sécurisée. Les conséquences d’une non-conformité pouvant être lourdes, la mise en conformité au RGPD avant l’échéance 2018 est donc un enjeu primordial pour les organisations européennes.

RGPD : le rôle fondamental des processus

Pour maîtriser les problématiques de confidentialité des données, la première étape consiste à cartographier tous les processus métiers de l’organisation. Ceci permettra dans un second temps d’identifier où les données personnelles sont collectées et stockées.

Découvrez
les tendances et pratiques des professionnels de
la Qualité

Enfin, il sera alors possible de s’assurer que tous les processus de traitement des données sont sécurisés et conformes à la norme GDPR. La CNIL préconise une évaluation de l’impact de la protection des données (Data Protection Impact Assessment, DPIA) pour tous les processus qui traitent des données personnelles. Les étapes d’un DPIA sont les suivantes:

  • Décrire le processus de traitement des données personnelles
  • Prioriser les actions à mener
  • Évaluer les risques associés et identifier comment les traiter
  • Établir comment la conformité va être documentée et démontrée

Au-delà d’une mise en conformité au RGPD, cette politique de documentation permettra de s’assurer que les processus et procédures liées à la confidentialité des données sont accessibles et compréhensibles par tous. Dans la mesure où l’impact du RGPD est important, il est fondamental d’en faire une partie prenante du Système de Management de l’organisation plutôt que de le traiter comme un sujet ponctuel. Ceci permettra également d’identifier des synergies dans les processus de l’organisation, et mieux maîtriser les coûts associés à la mise en conformité.

Photo of author

L'équipe PYX4

À lire aussi...

Gestion de la complexité et conduite du changement dans le secteur public
Gestion de la complexité et conduite du changement dans le secteur public
Si la conduite du changement est complexe pour toutes les structures, elle l’est particulièrement dans le secteur public. Et d’autant plus nécessaire ! Quels sont ...
Qu'est-ce que le FIPEC / SIPOC - PYX4
Qu’est ce que le FIPEC (ou SIPOC) ?
Le FIPEC (ou SIPOC pour les Anglo-Saxons) est une méthodologie dont l’acronyme signifie : Fournisseurs, Intrants, Processus, Extrants, Clients. Elle permet de comprendre les tenants ...
RACI ou ARCI : quelles différences ? - PYX4
RACI vs ARCI : quelles différences  ?
On ne connaît pas les origines exactes de la matrice RACI. Elle apparaît dans les années 50 et prend le nom de “matrice d’attribution des ...
Rôle et missions du A (Accountable) dans la matrice RACI 
Du fait d’une confusion qui règne parfois entre les versions RACI et ARCI, le rôle de l’Accountable n’est pas toujours bien compris, ce qui peut ...