Rôle et missions du A (Accountable) dans la matrice RACI 

Mis à jour le 31 août 2022

Du fait d’une confusion qui règne parfois entre les versions RACI et ARCI, le rôle de l’Accountable n’est pas toujours bien compris, ce qui peut être problématique pour la bonne exécution d’un projet ou la bonne attribution de ce rôle. Nous faisons pour vous le point sur les missions d’un Accountable et vous donnons quelques conseils pour bien choisir la personne qui endossera ce rôle.

Que signifie RACI ?

Selon le standard international, l’acronyme RACI signifie : Responsible (réalise la tâche), Accountable (valide, approuve la tâche), Consulted (est consulté) et Informed (doit être informé). Les 4 rôles indispensables à la bonne réalisation d’un projet.

Si vos équipes sont francophones, nous vous proposons de traduire l’acronyme RACI par : Responsable de l’exécution de la tâche, Autorité garante, Consulté et Informé.

Découvrez
les tendances et pratiques des professionnels de
la Qualité

⚠️ Attention à ne pas confondre RACI et ARCI !

Qu’est-ce qu’un Accountable (A) dans la méthode RACI ?

Quels sont les rôles et missions du A (Accountable) ?

Le A (Accountable ou Autorité garante) est garant de la bonne exécution de la tâche ou du produit livrable. Ce n’est pas lui qui la réalise – ce rôle est celui du R (Responsible ou Responsable de l’exécution de la tâche) – mais c’est lui qui en portera la responsabilité en cas de non réalisation, d’incident, de contretemps…

Il ne peut y avoir qu’un seul A pour une tâche.

Le R (Responsible ou Responsable de l’exécution de la tâche) porte quant à lui la responsabilité de l’exécution de la tâche, c’est-à-dire que c’est lui qui la réalise.

Il peut exécuter la tâche seul ou en collaboration. Il y aura dans ce dernier cas plusieurs R pour la tâche.

👉 Pour résumer, l’exécution d’une tâche peut être attribuée à plusieurs personnes (R), mais la validation finale ne peut être attribuée qu’à une seule personne (A), qui a l’autorité sur cette tâche.

Peut-on être Responsible et Accountable ?

En qualité de spécialiste, d’expert d’un sujet, il peut arriver que l’autorité garante endosse à la fois le rôle d’Accountable et de Responsible. En effet, si, comme nous l’avons vu, il ne peut y avoir qu’un seul Accountable, ce dernier peut en revanche être à la fois exécutant (R) et garant de la bonne exécution de sa propre tâche (A). 

Nous conseillons néanmoins d’éviter cette double casquette lorsque cela est possible, et d’assigner la validation (le rôle A) à une autre personne. Cela permet de se prémunir d’éventuelles erreurs, de renforcer le contrôle des différentes tâches tout au long du projet sur le schéma des “4 yeux” et de sécuriser la validation.  

Comment bien choisir son Accountable ou Autorité garante  ? 

1/ Choisir sa version de matrice RACI

Pour éviter toute confusion, nous vous conseillons d’utiliser le standard international de matrice RACI. C’est le plus connu et celui que vous retrouverez dans notre outil de modélisation des processus. Néanmoins, selon les besoins, il existe aussi : 

  • des variantes comportant plus de rôles : RACI-VS, RASCI ;
  • et même une version adaptée en français : ARCI.

Quelle que soit la méthode utilisée, il est impératif de ne choisir qu’une seule et même matrice RACI qui sera utilisée par l’ensemble des équipes concernées. 

2/ Communiquer

Avant de commencer un projet, il est essentiel de bien se mettre d’accord sur la définition des différents rôles (Responsible, Accountable, Consulted, Informed) et, si nécessaire, de sa traduction en français (Responsable d’exécution de la tâche, Autorité garante, Consulté, Informé). Ce point sur la terminologie permettra de clarifier les rôles et missions de chacun. C’est d’autant plus nécessaire pour le rôle Accountable (A), souvent confondu avec Responsible (R), notamment lorsqu’une partie des équipes utilise la matrice ARCI alors que l’autre utilise la matrice RACI (cf. point précédent). La mise à disposition d’un lexique auquel tous les intervenants peuvent se référer peut s’avérer particulièrement utile.

3/ Lister les tâches

Bien découper les différentes tâches d’un projet ou d’un processus permet d’être précis dans les attentes et besoins. Il sera ainsi plus facile d’attribuer les différentes missions et de cibler la bonne personne pour endosser le rôle d’Accountable / Autorité garante, selon le sujet concerné et le niveau d’expertise requis. 

4/ Sonder les intervenants

Quels seront les exécutants de la tâche ? Qui sera en mesure de valider sa bonne exécution ? Plusieurs critères d’attribution des rôles entrent en compte : fonction, qualification, disponibilité, implication… Dans le choix d’un Accountable, l’expertise et la spécialisation sont des critères importants. Dans tous les cas, il est impératif de discuter des rôles avec les personnes pressenties afin de s’assurer de leur adhésion et de bien définir avec elles le périmètre des différentes tâches. 

La matrice RACI est un outil indispensable à la réalisation d’un projet ou d’un processus. Elle structure et organise les différents rôles, fluidifie la collaboration et sécurise les résultats. Mais encore faut-il mettre les bonnes compétences au bon endroit ! C’est d’autant plus important pour le rôle d’Accountable / Autorité garante, qui porte la responsabilité finale de la tâche. Vous avez désormais toutes les clés pour bien le choisir et éviter les écueils de l’attribution de ce rôle. 
Vous mettez en place un projet ou une démarche processus au sein de votre entreprise ? Découvrez notre outil PYX4 Process et bénéficiez des conseils personnalisés de nos experts sur l’utilisation de la matrice RACI, selon vos besoins, votre projet et vos équipes.

Photo of author

Amanda Wanderley

Consultante Senior BPM & Risques
Amanda est consultante, spécialisée dans la cartographie des processus et des risques, la mise en œuvre d’outil BPM et d’audit. Elle accompagne les organisations dans le suivi de leurs projets, le déploiement des solutions PYX4 et la formation de leurs équipes.

À lire aussi...

Gestion de la complexité et conduite du changement dans le secteur public
Gestion de la complexité et conduite du changement dans le secteur public
Si la conduite du changement est complexe pour toutes les structures, elle l’est particulièrement dans le secteur public. Et d’autant plus nécessaire ! Quels sont ...
Qu'est-ce que le FIPEC / SIPOC - PYX4
Qu’est ce que le FIPEC (ou SIPOC) ?
Le FIPEC (ou SIPOC pour les Anglo-Saxons) est une méthodologie dont l’acronyme signifie : Fournisseurs, Intrants, Processus, Extrants, Clients. Elle permet de comprendre les tenants ...
RACI ou ARCI : quelles différences ? - PYX4
RACI vs ARCI : quelles différences  ?
On ne connaît pas les origines exactes de la matrice RACI. Elle apparaît dans les années 50 et prend le nom de “matrice d’attribution des ...
modélisation de vos processus
Simulateur ROI : combien vous rapporte la modélisation de vos processus ?
PYX4 vous propose une suite logicielle pour vous aider dans la modélisation de vos processus, dans le pilotage de votre amélioration continue et dans la ...