BPM et Modélisation de processus : les chiffres de l’année 2014

Mis à jour le 18 novembre 2021

Concernant la gestion des processus métiers, les chiffres tendent à montrer que de plus en plus d’entreprises, 50% des répondants de l’étude, prévoient de déployer un outil dédié d’ici à 2017.

Les raisons qui poussent les organisations à mettre en place un tel outil sont multiples : améliorer les processus métiers et moderniser l’organisation de l’entreprise, optimiser les coûts, ou encore accroître la satisfaction client.

Certains freins subsistent toutefois à la bonne mise en place de la démarche en interne : la résistance au changement de la part des collaborateurs, et la difficulté à identifier les processus métiers de l’entreprise arrivent en tête.

Le point de vue d’Édouard KODSI, expert BPM sur ces évolutions :

50% des répondants prévoient de déployer un outil de gestion des processus métiers d’ici 2017 ?

La démarche processus au sein des organisations est de moins en moins liée à des exigences législatives ou normatives mais de plus en plus fondée sur un réel désir d’amélioration de leurs performances. Selon Ernst & Young, plus de 64% des entreprises interrogées le font dans cette optique.

Les outils existants sont souvent jugés comme trop complexes ?

Trop souvent les outils de BPM et leur notation graphique sont jugés comme trop complexes par les utilisateurs métier et les end users. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de choisir une méthodologie simple et un outil intuitif afin de maximiser les facteurs de réussite de votre démarche BPM.