Risk manager & propriétaire de risques : quels sont leurs rôles dans l’organisation ?

Mis à jour le 3 octobre 2022

La gouvernance des risques est un volet central dans toute démarche de gestion de risques. Pourtant, les méthodologies la laissent de côté en début de projets. Réfléchir à ce sujet nécessite de se projeter dans « le mode vie » des risques et de bien distinguer deux rôles différents.

Gouvernance des risques : Risk Manager ou Propriétaire de risques ?

Le Risk Manager a pour responsabilité de s’assurer que la méthodologie définie est bien appliquée dans la pratique, notamment grâce aux indicateurs et au reporting. Véritable chef d’orchestre, il a accès à l’ensemble des informations concernant les risques et notamment :

  • les travaux d’identificationde mesure et d’évolution des risques. Ils les synthétise et présente à la Direction.
  • les incidents, qui sont des matérialisations de risques. Il a aussi la mission d’identifier de nouveaux risques.

Le Risk Manager doit réaliser une veille technique et un benchmark de la méthodologie, tout en garantissant la communication et l’animation autour de celle-ci. Il assure enfin une collaboration étroite avec d’autres fonctions de l’organisation comme par exemple l’audit.

Découvrez
les tendances et pratiques des professionnels de
la Qualité

La communauté des Propriétaires de Risques constitue le deuxième volet de la gouvernance. Les Propriétaires de Risques ont en charge de piloter, sur le portefeuille qui leur est attribué, la gestion de chaque risque. Pour cela, ils doivent appliquer la stratégie de réponse préalablement définie et suivre l’avancée des plans d’actions.
La plupart du temps, ils sont également Pilotes du Processus auquel sont rattachés leurs risques. Ceci leur permet, notamment :

  • d’être en capacité d’engager les ressources nécessaires,
  • d’être informés des incidents ou failles des dispositifs de maîtrise,
  • de communiquer sur le terrain sur l’apport de la démarche

Les enjeux de la gouvernance des risques sont donc centraux et peuvent influencer en profondeur la méthodologie de gestion de risques. Il est donc préférable de fixer les rôles de chacun en début de projet. Cette tâche peut déjà révéler des failles dans l’organisation, premières sources de risques.

Photo of author

Amanda Wanderley

Consultante Senior BPM & Risques
Amanda est consultante, spécialisée dans la cartographie des processus et des risques, la mise en œuvre d’outil BPM et d’audit. Elle accompagne les organisations dans le suivi de leurs projets, le déploiement des solutions PYX4 et la formation de leurs équipes.

À lire aussi...

Comment prévoir tous les risques d'une organisation ? - PYX4
Comment prévoir tous les risques d’une organisation ?
Est-il possible de prévoir tous les risques d’une organisation ? Comment anticiper un risque qui n’était pas détectable ou « cygne noir »* ? Nous allons peut-être ...
Risques : doit-on homogénéiser les pratiques ?
Risques : doit-on homogénéiser les pratiques ?
Nous n’allons pas y aller par quatre chemins : homogénéiser les pratiques est un enjeu pour les organisations ! Le plus gros besoin des entreprises, ...
Comment la norme ISO 9001 intègre la gestion des risques ?
Dans la mise en place d’un système de management de la qualité, les objectifs majeurs visent à atteindre la conformité et la satisfaction client. La ...
Les enjeux de la gestion des risques
Jean Le Ray commence son parcours dans le secteur de l’industrie et des services. En 2012, il crée Ad’Xpr, société dans laquelle il conduit des ...