Quelle sont les interactions entre le Risk Manager et les autres fonctions de l’entreprise ?

Mis à jour le 3 octobre 2022

Lorsque la phase de déploiement d’une démarche de gestion de risques s’achève et fait place à une phase d’animation, il est fondamental de s’assurer de l’implication des différentes parties prenantes pour garantir que l’approche reste vivante. Pour ce faire, il faut travailler au quotidien sur les interactions du Risk Manager avec les autres fonctions de l’entreprise.

Quelle place pour le Risk Manager dans le top management des entreprises ?

La fonction de Risk Manager est de plus en plus reconnue au sein des entreprises. Une des premières conséquence est son rattachement croissant à la Direction Générale, et sa participation aux comités de Direction.

Cette tendance constitue une opportunité d’attirer l’attention des responsables des autres services sur la gestion de risques et les problématiques qui lui sont associées. Davantage sensibilisés aux atouts du management des risques dans le pilotage de l’organisation, la gouvernance ou les actionnaires sont également plus attentifs aux préconisations faites par le Risk Manager

Découvrez
les tendances et pratiques des professionnels de
la Qualité

Comment développer une vision transverse de la gestion de risques ? 

L’évolution du poste de Risk Manager implique de savoir adapter ses pratiques et moyens de communication auprès des autres fonctions de l’organisation. Si cette évolution est bien menée, elle permettra à l’organisation d’évaluer les conséquences financières et d’image de chaque risque identifié, le niveau de prise de risques pour chacun des processus, et favoriser une culture de prise derisques maîtrisée.

Pour sensibiliser les autres fonctions de l’entreprise à la démarche de gestion de risques, le Risk Manager doit adapter son discours, jusqu’alors souvent technique, et basé sur des outils et mesures difficiles à comprendre par les autres Directions. Le Risk Manager doit également travailler sur des indicateurs et reporting adaptés aux décideurs de l’organisation, qu’ils pourront facilement comprendre.

Les risk managers doivent ainsi s’appliquer à travailler sur leurs relations avec les autres directionsde l’organisation, en développant des outils de communication et des indicateurs persuasifs pour l’ensemble des parties prenantes. Ces outils permettront à la fonction d’évoluer progressivement vers davantage de missions liées à la diffusion d’une culture de gestion des risques à l’ensemble de la structure.

Photo of author

Amanda Wanderley

Consultante Senior BPM & Risques
Amanda est consultante, spécialisée dans la cartographie des processus et des risques, la mise en œuvre d’outil BPM et d’audit. Elle accompagne les organisations dans le suivi de leurs projets, le déploiement des solutions PYX4 et la formation de leurs équipes.

À lire aussi...

Comment prévoir tous les risques d'une organisation ? - PYX4
Comment prévoir tous les risques d’une organisation ?
Est-il possible de prévoir tous les risques d’une organisation ? Comment anticiper un risque qui n’était pas détectable ou « cygne noir »* ? Nous allons peut-être ...
Risques : doit-on homogénéiser les pratiques ?
Risques : doit-on homogénéiser les pratiques ?
Nous n’allons pas y aller par quatre chemins : homogénéiser les pratiques est un enjeu pour les organisations ! Le plus gros besoin des entreprises, ...
Comment la norme ISO 9001 intègre la gestion des risques ?
Dans la mise en place d’un système de management de la qualité, les objectifs majeurs visent à atteindre la conformité et la satisfaction client. La ...
Les enjeux de la gestion des risques
Jean Le Ray commence son parcours dans le secteur de l’industrie et des services. En 2012, il crée Ad’Xpr, société dans laquelle il conduit des ...