[Interview] Retour sur le Baromètre 2022 avec Pierre Girault, Président de France Qualité

Pierre Girault, Président de France Qualité et Secrétaire Général de la Communauté ouverte du Groupe Air France, revient pour nous sur les résultats du Baromètre de la Performance des Organisations 2022 réalisé par PYX4, en partenariat avec France Qualité, le Mouvement Québécois de la Qualité et France Processus. Quels principaux enseignements en tire-t-il ? Quelles évolutions pour les missions et la fonction Qualité de demain ?

> Pourquoi ce partenariat avec la 4e édition du Baromètre de la Performance des Organisations

C’est la première fois que nous disposons en France d’une enquête réalisée à aussi grande échelle, qui soit à la fois ancrée dans l’actualité et prospective. Si nous sentions bien que des évolutions étaient en cours, ce panorama d’ensemble permet de savoir exactement où on en est, avec une approche objective et statistique. Un apport précieux et utile à tous les acteurs du réseau !

Découvrez
les tendances et pratiques des professionnels de
la Qualité

> Si vous deviez faire la synthèse de cette enquête 2022, que retiendriez-vous ? 

Tout d’abord, que la démarche Qualité est en plein essor !

Nous le constations de tous côtés, que ce soit en France ou au Québec, et dans tous les secteurs d’activité, c’est maintenant confirmé par le baromètre de manière nette : la démarche Qualité connaît un véritable décollage ! Sa valeur ajoutée est reconnue. Les difficultés d’interaction avec la Direction, longtemps invoquées par les membres du réseau, se sont dissipées pour laisser place à la co-construction, renforçant la crédibilité des approches et l’attrait pour la qualité.

Le périmètre couvert par la démarche Qualité s’agrandit

Alors que l’on considérait de longue date le périmètre de la démarche Qualité comme plutôt stable, une évidente extension est en train de s’opérer depuis trois à quatre ans. Aux domaines traditionnellement couverts (processus, certifications, outils, méthodes…) s’ajoute souvent dorénavant la gestion des risques. Une ouverture qui permet de toucher à des domaines comme l’hygiène, l’environnement, la santé et la sécurité au travail… C’est la première fois qu’on le vérifie chiffres à l’appui. La pandémie aura d’ailleurs permis de découvrir ou de redécouvrir des outils et méthodes Qualité, qui se sont avérés particulièrement appropriés pour faire face à la situation.

Le lien entre la qualité et la performance est également beaucoup plus affirmé. Même si tous les pays n’avancent pas à la même vitesse pour des raisons culturelles, partout la qualité touche à l’excellence opérationnelle. De fait, la notion de management de systèmes de plus en plus intégrés est prégnante.

La fonction Qualité elle-même évolue

Davantage de moyens sont consacrés à la qualité. Les Directions font confiance aux responsables Qualité pour leur contribution à l’intégration des systèmes et à la fédération des collaborateurs. L’approche transverse est désormais indissociable de la fonction Qualité, amenée à traiter avec de nombreux interlocuteurs (opérateurs terrain, RH, experts financiers…), à rassembler les énergies et à mixer les compétences. Ce nouveau rôle montre bien qu’au-delà du savoir-faire propre aux missions traditionnelles, l’aspect savoir-être (relationnel, ouverture…) sera de plus en plus présent pour le manager Qualité.

> À quoi ressemblera la fonction et la démarche Qualité de demain ? 

Trois tendances ressortent du Baromètre : 

1/ Le renforcement du lien entre stratégie et qualité

Même si l’on constate un intérêt grandissant pour la démarche Qualité, la corrélation avec la stratégie des organisations, ou plutôt le lien entre l’équipe Qualité et la Direction sur le sujet, reste à renforcer. En quoi la qualité peut-elle intervenir en amont de la définition de la stratégie (écoute des parties prenantes, analyse préventive…) ? Comment la fonction Qualité peut-elle ensuite aider à son déploiement (suivi des résultats, amélioration continue…) ? Voilà des axes forts pour les prochaines années !

2/ La valorisation de la dynamique qualité / peformance

Si la valeur ajoutée de la qualité n’est donc plus à démontrer, elle demeure à associer davantage à des réalisations opérationnelles : atteinte des objectifs, bonification de la performance, impact de l’utilisation des méthodes et outils. On ne peut parler de stratégie sans s’attacher à la performance. C’est désormais une attente. Il faut avoir une vision complète et intégrée, au service des clients et des différentes parties prenantes, pas seulement en termes de tableaux de bord mais aussi de management, de pilotage et d’animation du suivi des résultats. La transversalité étant reconnue comme une composante de l’« ADN » des professionnels de la communauté, les organisations vont également compter sur l’équipe Qualité pour que la logique processus soit déclinée dans toute l’entreprise, avec la performance globale en ligne de mire.

3/ Un mouvement émergent vers la RSE

Les réponses en faveur de la synergie entre qualité et RSE semblent en nette progression par rapport aux précédentes éditions de ce baromètre. Les responsables Qualité, pour autant qu’ils aient à assurer le portage de cette dimension, auront un important rôle d’éclairage et de soutien à jouer en la matière auprès de la Direction et des services RH. Ils devront pour ce faire développer de nouvelles compétences sur les aspects très sociaux qui participent de la RSE : QVT, bien-être au travail, engagement citoyen… Cela va naturellement entraîner un certain nombre d’évolutions autour de la structuration et du message de responsabilité sociétale, mais aussi sur les travaux processus et les compétences des fonctions Qualité.

> Pour conclure, quel message souhaiteriez-vous adresser aux professionnels de la qualité de demain ?

Les lignes bougent, et elles bougent très vite ! À partir du moment, comme cela ressort dans le baromètre, où l’on considère la qualité comme le pivot des démarches de progrès et de maîtrise des risques, il faut se préparer dès aujourd’hui aux challenges de demain (notamment liés à la cybersécurité et aux risques émergents). Si je devais adresser un message aux futurs professionnels de la qualité, je leur dirais d’avoir confiance en l’avenir car ils ont choisi une fonction porteuse, aussi bien en termes de contenu que d’emploi.

👉 Les résultats complets du Baromètre de la Performance des Organisations